fbpx
Soft Skills

Atelier de partage émotionnel

Par 29 novembre 2019 0 commentaire

Cet atelier se déroule en trinôme : émetteur, récepteur, méta.

Cet atelier nous permettra de développer plusieurs facettes de notre intelligence émotionnelle en relation. Ainsi lorsque nous sommes émetteur, nous développons notre aptitude à partager notre approche émotionnelle de la situation. Nous pourrons évaluer l’impact qu’à sur nous et notre capacité à clarifier le type d’écoute que  nous recevons.

Lorsque nous sommes récepteur, nous développons notre capacité d’écoute active. Nous pouvons découvrir que nous avons une forme privilégiée d’écoute qui n’est pas forcément adéquate en situation. Nous comprenons que l’expression émotionnelle de l’autre est essentielle dans l’échange pour pouvoir avancer, dépasser la situation.

Lorsque nous sommes méta, nous développons notre aptitude à l’observation du processus de la relation et de l’échange, au-delà de la simple écoute du contenu. Cette capacité est une dimension essentielle de l’écoute active.

Le débriefing de chaque atelier se déroule de la manière suivante :

  1. L’émetteur exprime spontanément comment il s’est senti écouté dans cet échange.
  2. Le récepteur exprime ce qu’il a compris des émotions et besoins qui sont en jeu dans cette situation, pour l’émetteur.
  3. Le méta communique les observations qu’il a pu faire concernant les qualités d’écoute du récepteur. Il commence par ce qu’il a observé de positif, pour ensuite évoquer les axes d’amélioration.
  4. Le récepteur exprime ce qu’il a pu ressentir lui-même au cours de l’échange. A –t-il été absorbé par le contenu ? Les émotions de l’autre ont elles fait écho ? Comment se sent-il dans un échange de ce genre ?

Rôles de chacun.

Emetteur :

Votre rôle est de retrouver une situation qui a pu vous mettre en difficulté (émotionnellement parlant). Vous n’avez rien de particulier à faire sinon de raconter cette histoire, en restant authentique. Restez présent à l’écoute que vous recevez pour pouvoir en rendre compte ensuite.

Récepteur :

Votre rôle est d’accompagner l’émetteur dans l’évocation de cette situation afin qu’il puisse se rapprocher de ses émotions et besoins en jeu. Ceci afin qu’il puisse clarifier les éléments d’information pour pouvoir ensuite éventuellement trouver des solutions si c’est opportun (la recherche de solutions arrive après et ne fait pas partie de ce moment d’entretien). Comment allez-vous faire ?

– Vous mettre en posture d’écoute, être là pour l’autre. Lorsqu’une personne parle d’une difficulté qui la concerne et qu’elle accepte de l’évoquer devant des tiers, c’est une preuve de confiance et votre attitude lui montre que vous en êtes conscient.

 

– Ne pas donner de conseils, ne pas suggérer.

– Parler peu : la personne qui écoute activement se contente essentiellement de reformuler et de poser quelques questions si nécessaire telles que :

  • Qu’as-tu ressenti ? (Si la personne ne l’exprime pas directement, si elle reste dans les faits, si elle est émet des jugements, si elle reste à la surface des choses…)

 

  • Qu’est ce qui est important pour toi dans cette situation ? (pour aider la personne à cerner ses besoins en jeu – Un des objectifs du récepteur est de discerner dans ce qui est dit, ce qui est de l’ordre des faits, des jugements (ce que l’autre pense de la situation), des ressentis et des besoins. Derrière les jugements se cachent souvent les besoins. Exemple : je trouve ça injuste d’être ainsi mis de côté = j’ai besoin de justice, d’équité, de partage, de collaboration…)

 

  • Qu’est ce qui a été le plus difficile pour toi ? (Si la personne passe trop de temps à décrire les faits, si la personne est dans la plainte…)

 

  • Comment est-ce que tu as fait face ? (Si la personne parle trop de problèmes, de ce qu’elle n’a pas su faire, de ce que ça lui empêche de faire…)

 

  • Et aujourd’hui, comment tu te sens par rapport à cette situation ? (permet à la personne de tester son état présent : la situation est-elle réglée, en terme d’émotions et de besoins à satisfaire ? Y a-t-il une action à entreprendre ?)

Méta :

Votre rôle est d’observer la qualité d’écoute du récepteur qui conditionnera l’évolution de cet échange. Plusieurs aspects dans cette observation :

  • Non verbal, ton de voix, mise en confiance de l’émetteur

 

  • Reformulations (permettant de synthétiser, d’accuser réception du ressenti ou/et du besoin de l’autre, de valider et clarifier pour l’autre…)

 

  • Type d’écoute (questions d’enquête, conseils, soutien, interprétations éventuelles…)

 

  • Structure d’entretien : par sa qualité d’écoute, est ce que le récepteur « guide » l’entretien ?

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire