Depuis quelques années, un mot revient sans cesse dans les livres de développement personnel, magazines de bien-être, presse féminine : l’ikigai ! L’ikigai ou « joie de vivre » en japonais permet selon un article du journal Le Monde, de trouver sa raison d’être.

Mais quelle est la promesse de concept japonnais qui fait fureur ? Nous allons tout vous expliquer. 

Qu’est-ce que l’ikigai ?

Pour remonter aux origines de l’ikigai, direction Okinawa. L’île d’Okinawa attise la curiosité depuis longtemps. Elle est connue pour avoir trois fois plus de centenaires qu’ailleurs. Pour certains scientifiques, Okinawa, à l’instar de la Sardaigne, de la Californie, du Costa Rica et de la Grèce, fait partie des cinq zones bleues de notre planète, des régions du monde où l’on recense un pourcentage très élevé de centenaires. D’après Dan Buettner, auteur à succès du New York Times, l’ikigai serait une des principales raisons de la longévité des habitants de la région d’Okinawa.

Les premières traces du terme ikigai remontent au 14ème siècle. L’étymologie du mot ikigai signifie littéralement “Votre raison de vous lever du lit le matin”, en somme, votre raison d’être. Le terme est la combinaison des mots japonais “ikiru” qui signifie vivre et “kai” qui désigne la réalisation de ce que l’on espère, de ce que l’on attend.
Nous n’avons pas d’équivalence en français. Ainsi, l’ikigai est régulièrement traduit par “raison de vivre”, “joie de vivre” ou encore “raison de se lever le matin”.

D’après les Japonais, nous avons tous un ikigai et celui-ci peut évoluer tout au long de son existence. Mais alors, quel est l’intérêt de chercher son ikigai ?

Pourquoi chercher son ikigai ?

Les avantages d’avoir son ikigai sont, sur le papier, très simples : vous donner une raison de vous lever le matin. Cela inclue notamment d’apprécier son travail, d’aimer ce que vous faites, en somme, de donner un sens à votre existence. La promesse ultime de l’ikigai est, tout en combinant une alimentation saine et un environnement agréable, de pouvoir vieillir en mettant toutes les chances de votre côté pour garder une bonne santé !

Dans le cadre de votre projet professionnel, la méthode ikigai est un très bon outil pour identifier le travail de ses rêves, qui correspond à ce que vous aimez, ce que vous savez faire, sans oublier des questions de nécessité tel que comment gagner de l’argent en prenant en compte les premiers paramètres, mais aussi de sens. Dans le cadre des formations proposées par Label École, les apprenants sont amenés à réaliser leur propre ikigai car au-delà d’être un excellent outils pour identifier le métier de ses rêves, l’ikigai permet également de découvrir ses talents cachés et de révéler son plein potentiel !

Comment appliquer votre ikigai ?

Pour commencer, vous ne pourrez appliquer votre ikigai que lorsque vous saurez déjà ce que vous voulez pour vous. Pour beaucoup cela nécessite d’abord une bonne dose d’introspection et de recherches. Pour autant, cela ne vous empêche pas de commencer à remplir votre ikigai avec ce que vous savez déjà.

Nous vous invitons donc à télécharger le modèle ci-dessous :

Vous pouvez y voir quatre cercles qui représentent :

  • Ce que vous aimez : Qu’est-ce qui vous anime ? Qu’est-ce que vous appréciez faire ? Quelles sont vos passions ?
  • Ce en quoi vous êtes doué : Qu’est-ce qui vous rend fier ? Quels sont vos talents ? Que faites-vous d’utile ? 
  • Ce dont le monde a besoin : Quels changements voudriez-vous apporter au monde ? 
  • Ce pour quoi vous êtes, ou serez, payé : Quelles compétences ont de la valeur ?

C’est à la croisée de ces quatre dimensions que vous trouverez votre ikigai ! L’ikigai n’est complet que si chaque partie est correctement identifiée, puis comblée.

Le premier conseil pour commencer à appliquer votre ikigai est de ne pas tout changer à la fois dans vos habitudes de vie. Le changement est souvent une source d’angoisses et il faut ainsi se concentrer sur les changements qui vous procurent du plaisir avant de s’atteler aux changements plus complexes à mettre en œuvre. Nous vous conseillons également de définir un temps quotidien, par exemple le matin, avant de démarrer votre journée, pour retrouver vos pensées et entamer, si ce n’est déjà le cas, de nouvelles habitudes telles que lire, écrire, faire une activité physique.

La philosophie de l’ikigai nous montre que notre travail n’est pas là en périphérie de notre bonheur et accomplissement personnel, mais au contraire qu’il s’associe à tous les aspects de notre vie. C’est pourquoi il est si important de revenir à soi et de prendre régulièrement le temps pour se poser et se poser les bonnes questions. À vous de jouer ! 

Laisser un commentaire