Nos apprenants ont du talent | Épisode 1 : Melissa & Vivaboucles

Durant les quatre mois de formation, chaque apprenant se concentre sur un projet : monter de A à Z son propre site de e-commerce. À l’instar d’une agence web, il doit développer sa marketplace, jonglant entre charte graphique et animation vidéo, échafaudant benchmarks et stratégie de communication digitale. À l’issue de la formation, il aura 1h30 pour présenter son travail devant un jury et décrocher le Titre de Concepteur Designer UI. 

Chaque semaine, nous vous emmenons à la découverte d’un de ces projets. Aujourd’hui, Melissa nous parle de son projet VivaBoucles. Il faut dire qu’ils en ont sacrément du talent, nos apprenants. 

Un projet qui décoiffe

Je m’appelle Melissa, j’ai 23 ans et j’ai intégré Label École en août dernier : j’ai d’abord suivi la Prépa puis j’ai rejoint la formation Chef.fe de projet en e-commerce. Dans le cadre de cette formation, je travaille sur le projet Vivaboucles, un site spécialisé dans la vente de produits capillaires brésiliens, bios et vegans à destination des cheveux bouclés, frisés ou crépus.

J’ai eu l’idée car, lorsque je suis arrivée en France, j’ai eu beaucoup de mal à trouver ce type de produits. En effet, ici, la plupart des gens ont les cheveux lisses, il n’y a donc que très peu de choix pour les personnes aux cheveux bouclés ou crépus. De plus, les rares produits qui existent en France sont très chimiques. Cependant, je me suis dit que je n’étais certainement pas la seule à avoir autant de difficultés à trouver des produits adaptés. J’ai donc décidé de créer Vivaboucles et d’exporter des marques brésiliennes de très bonne qualité pour les vendre en France.

Graine de graphiste ?

La partie que je préfère est le design. Je me rends compte que j’aime créer du contenu. J’ai déjà travaillé sur le logo, j’apprends à utiliser des outils tels que Photoshop ou Illustrator. Quand je suis arrivée à Label École, j’avais en tête de devenir Community manager, mais désormais je ne suis plus sûre, je réfléchis à poursuivre dans le graphisme. Ce n’est pas évident, car à la différence d’autres apprenants, je pars vraiment de zéro. Mais je suis prête à relever le défi : pour moi, le design est plus qu’un travail, c’est une manière de m’amuser.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.