Nos apprenants ont du talent | Épisode 3 : Saïd & La Cocotte française

Durant les quatre mois de formation, chaque apprenant se concentre sur un projet : monter de A à Z son propre site de e-commerce. À l’instar d’une agence web, il doit développer sa marketplace, jonglant entre charte graphique et animation vidéo, échafaudant benchmarks et stratégie de communication digitale. À l’issue de la formation, il aura 1h30 pour présenter son travail devant un jury et décrocher le Titre de Concepteur Designer UI. 

Chaque semaine, nous vous emmenons à la découverte d’un de ces projets. Aujourd’hui, Saïd nous parle de La Cocotte française et de sa passion pour la cuisine. Il faut dire qu’ils en ont sacrément du talent, nos apprenants. 

Caramels, bonbons & chocolat

Pendant longtemps, j’ai travaillé dans le prêt-à-porter mais en 2011, j’ai décidé de me reconvertir dans la cuisine. J’ai alors passé mon CAP pâtisserie chez Alain Ducasse, l’une des meilleures écoles de pâtisserie de France. C’est à partir de ce moment-là que l’aventure a commencé. 

J’ai enchaîné plusieurs postes intéressants : j’ai travaillé au musée d’Orsay en tant que pâtissier, j’ai également exercé chez Fauchon, puis chez Pierre Hermé avant de me retrouver chez Le Creuset fin 2014. Le Creuset, je ne sais pas si tu connais, c’est une grande marque spécialisée dans la fonte émaillée avec un produit phare : la cocotte. 

Je les ai rejoint car, à ce moment-là, ils lançaient un nouveau concept sur Paris. Ils proposaient des dégustations culinaires directement au cœur de leur boutique : j’avais à disposition un four ainsi que tous les ustensiles vendus en magasin pour permettre aux clients de tester nos produits avant de les acheter. J’ai tout de suite adoré : je pouvais ainsi garder la main en pâtisserie tout en ayant un fort contact client. 

Cuistot entrepreneur

J’ai été gérant de cette boutique pendant sept ans. Néanmoins, j’ai toujours rêvé de lancer ma propre  boîte. Alors que je travaillais chez Le Creuset, un projet a commencé à mijoter dans ma tête – sans mauvais jeu de mots (il rit). 

Je me suis rendu compte que parmi la clientèle, j’avais énormément de marocains installés au Maroc. A chaque fois, ils me disaient : “C’est vraiment dommage, on n’arrive pas à trouver vos produits là-bas alors qu’on est intéressés”. C’est alors que m’est venue l’idée : créer mon site pour vendre en ligne les cocottes de plusieurs grandes marques françaises en ciblant le marché marocain. J’avais vraiment envie de tenter  l’aventure alors je suis allé voir mes responsables et je leur ai expliqué mon projet. Ils ont tout de suite été intéressés, ils ont donc accepté de financer ma formation. 

Lier deux passions en une formation

C’est une première pour moi dans le monde du digital, une grande découverte ! Ce que j’aime avec cette formation, c’est que je suis amené à réaliser des choses que je n’ai jamais eu l’occasion de faire auparavant. Et puis surtout, tout ce que j’apprends ici est directement en lien avec mon projet, c’est génial ! Ce qui est sûr, c’est que je n’ai pas atterri ici par hasard.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.